Le Berger

Turquie 2014
Quelque part au milieu de nulle part.

Nous sommes en voiture, sur une route de campagne,  depuis plusieurs heures  en direction du Cappadoce. Selim, mon compagnon de voyage et photographe , conduit en écoutant le bulletin de nouvelles turque à la radio. J’essaye de comprendre mais mon attention est plutôt sur les paysages  étranges avec ce ciel menaçant et bas. Apparaît au loin sur la route un troupeau de mouton et son berger.

–  Selim, s’il vous plaît, arrête-toi ici.

–  Ici ? Mais nous sommes au milieu de nulle part!

–  Eh bien justement, je n’ai jamais été au milieu de nulle part! Arrête-toi, je veux marcher un peu et aller à la rencontre de ce berger. Laisse-moi ici et on se retrouve plus loin dans ce village là-bas.

Selim commence à être habitué à ce qu’il appelle mes « fantaisies ». Depuis mon séjour en Turquie, j’ai eu un malin plaisir à modifier son horaire minutieusement préparé . Brave Selim. Soupirant , il arrête le véhicule et me dit:

–  Je t’attends au village, il y a surement un café. Surtout, ne te perds pas!

–  Si je me perds, au moins, ce sera nulle part.

Je marche vers le berger. Il me regarde avec étonnement. Je lui dis un Salaam Alaikum avec un grand sourire qu’il me retourne. Je commence à marcher à ses côtés et je commence à prendre des photos de son  troupeau. Je lui montre. Il me sourit. Je prends une photo de lui. Je lui montre. Il éclate de rire et me dit quelque chose que je ne comprends pas mais qui semble rigolo. Je rigole aussi. Nous marchons ensemble , dans cette campagne turque, dans son monde , pendant une vingtaine de minutes. Je prends des photos, il me parle comme si j’étais son vieux pote. Nous arrivons au village, il part dans une direction. Je vais vers le café.
Je laisse mon ami, le berger.

Pendant un moment,  j’ai partagé l’existence d’un homme simple et qui semblait plein de bonté. Cet homme m’a tellement appris sur la vie.

Laisser un commentaire

Image protégé Contactez moi si vous desirez cette image