La dérive des continents

Toutes les prisons ne se ressemblent pas mais toutes, je pense, ont le même effet sur le moral et sur la perception de la vie. Heureusement,  je nai jamais fait de prison. Jen ai visité quelques-unes. Celle de Hong Kong mavait particulièrement impressionné. Jai lu dernièrement que le bourgestre de Leipzig, Franz Konrad Romanus a été emprisonné quarantecinq ans dans les années 1700.
Quarantecinq answow. Moi ça fait juste quelques mois que je jouis dune certaine liberté dans ma prison. Café, Netfilx, promenade dans le quartier. Je ne suis pas à plaindre bien sur. Je plains par contre ma copine qui doit mendurer. Je réponds à la blague , quand elle me demande ce que je fais, que je fais la même chose quhier à la même heure.

La grosse activité de la journée est de sortir pour faire notre test de COVID. Normalement à tout les deux jours, parfois 2 fois par jour. Je sais pas trop comment ça fonctionne. Je ne fais que suivre les directives avec un sourire niais.

La Chine applique ce quon appelle la politique zéro. Je ne vais pas rentrer dans une analyse sociopolitique internationale mais en gros, voici mon explication de la situation. Cette politique avait du bon au début, le système de santé chinois ne pouvant pas supporter un haut taux dhospitalisation. Ça sest dailleurs prouvé efficace. Lerreur,  par contre, a été au niveau de la vaccination. Lire ici un peu de nationalisme borné en refusant les vaccins étrangers.

Maintenant, ils essayent de combattre cette nouvelle vague avec les mêmes méthodes mais cest inefficace et irréaliste. Pourquoi ne pas changer de manière de faire? Je vous laisse réfléchir là-dessus. il y a plus de politique que de scientifique dans le thinking. Bref, les conséquences sont énormes dabord au niveau économique et surtout sur l‘état mental de tout le monde.

Moi qui était venu en Chine pour explorer, me promener, découvrir des gens et des paysages, je suis pris dans un bloc appartement avec pas grand-chose à voir à part étudier les habitudes sanitaires de mes deux chats.

Ah, si la Terre n’était pas aussi grande, si la dérive des continents n’avaient pas eu lieu, je pourrais prendre mon vélo, traverser et aller prendre un café au village de Sutton . Je pourrais, le matin, me promener parmi les moutons dans la campagne chinoise et dans l’après-midi faire une promenade en montagne dans les Appalaches.

Estce que je regrette que je sois venu en Chine? Pas du tout. J’adore ce pays et les gens. J’y ai rencontré l’amour. Mais je reste un observateur avec ma caméra et je subis l’Histoire qui se déroule sous les pieds sales de l’humanité. Ça va bien finir par finirEt il y a tellement de monde sur cette Terre qui sont dans la marde jusquau cou donc je ne vais pas me plaindre. Estce juste ma perception ou la planète semble devenir de plus en plus débile? Les guerres, les politiciens complètement fucked up, les tueries denfants dans les écoles. Après la variole du singe, les oetites de crevettes?

Je suis un éternel optimiste. Je prends mon mal en patience et j’en profite pour faire du ménage autant dans mes dossiers numériques que dans les compartiments empoussiérés du coté droit de mon cerveau. Tant qu’il y a du café et du Bach, je suis ok. De toute façon, on finit tous au même endroit.

Image protégé Contactez moi si vous desirez cette image